Situées dans la vallée de la Bienne, au nord du département de la Sarthe, les ruines de l’abbaye cistercienne de Perseigne feront l’objet d’une journée de visites et de conférences le dimanche 21 mai 2017.

A 9h45, une visite des fouilles archéologiques de l’ermitage vous est proposée par Arthur Laenger, président du CAPRA. Située à environ deux kilomètres au nord de l’abbaye de Perseigne, surplombant la vallée d’Enfer, l’éminence connue sous le nom de « butte des châtelliers » abrite en réalité deux sites archéologiques. Le premier est un « châtellier », une structure tout en fossés et en talus dont nous comprenons mal la fonction. Le second site est connu encore aujourd’hui sous le nom d’« ermitage » des châtelliers. En réalité, il semble que le site ait connu un temps d’occupation d’une soixantaine d’années, période durant laquelle il était plus qu’un simple ermitage. En effet, l’étude des quelques sources disponibles laisse à penser qu’il s’agissait en réalité d’un couvent d’une petite dizaine de personne, de l’ordre des Minimes.

A 11h30, une visite-conférence, présentée par Bertrand Doux, historien-archéologue du CAPRA, vous expliquera les vestiges de l’abbaye. Celle-ci fut fondée en 1145 par Guillaume III Talvas, comte d’Alençon et baron du Saosnois, en lisière de la forêt qui lui donne son nom. Cette visite a pour but d’éclairer le fonctionnement d’un monastère cistercien dont l’idéal de pauvreté et de retrait du monde assura le succès de l’Ordre au cours des XIIe et XIIIe siècle. Il s’agira aussi de mettre en lumière les principales évolutions architecturales du monastère, de sa fondation à sa mise en vente en tant que bien national en 1791, et tout cela, malgré la faible conservation de ses bâtiments.

Toute l’après-midi, vous pourrez voir des démonstrations d’artisans d’art et suivre une balade théâtralisée des ruines. Gratuit