Ce week-end, à l’occasion des journées du patrimoine, le CAPRA vous propose diverses activités sur le site archéologique du sanctuaire de Mars Mullo à Allonnes

Samedi 16 septembre :
– 10h-18h : Visite libre du sanctuaire de Mars Mullo et de l’exposition « Allonnes avant Allonnes » au CERAM Pierre Térouanne, un livret-jeu de découverte en autonomie (en famille, à partir de 8 ans) et disponible gratuitement sur demande au CERAM ou sur www.association-capra.com.
– 10h-18h : Visite de l’exposition « Archéographie » par Anne-Sophie Duca (16 septembre/20 décembre 2017).
– 14h-17h : Initiation à la fouille sur zone reconstituée (en famille, à partir de 8 ans).
– 14h : Visite guidée du site archéologique des sanctuaires gaulois et romains de Mars Mullo.
– 16h : Visite guidée de l’exposition « Allonnes avant Allonnes ».

Dimanche 17 septembre :
– 10h-18h : Visite libre du sanctuaire de Mars Mullo et de l’exposition « Allonnes avant Allonnes » au CERAM Pierre Térouanne, un livret-jeu de découverte en autonomie (en famille, à partir de 8 ans) et disponible gratuitement sur demande au CERAM ou sur www.association-capra.com.
– 10h-18h : Visite de l’exposition « Archéographie » par Anne-Sophie Duca (16 septembre/20 décembre 2017).
– 14h-17h : Initiation à la fouille sur zone reconstituée (en famille, à partir de 8 ans).
– 14h : Visite guidée du site archéologique des sanctuaires gaulois et romains de Mars Mullo.
– 15h : Initiation aux relevés archéologiques.
– 16h : Visite guidée de l’exposition « Allonnes avant Allonnes ».

Droit d’entrée : Gratuit.

Situés sur une colline dominant la Sarthe, le sanctuaire de Mars Mullo a fait l’objet d’une première campagne de fouilles, réalisée par Pierre Térouanne entre les années 50 et les années 70, la seconde était placée sous l’égide de l’UMR 8546 du CNRS/ENS s’est déroulée de 1994 à 2011.
Ces fouilles révèlent une occupation cultuelle du site dès le Ve s. ou le début du IVe s. av. J.-C. attesté par la découverte d’armes gauloises. Après la conquête romaine, un premier édifice cultuel gallo-romain, le fanum, est érigé. Il peut être daté du début du Ier s. ap. J.-C. grâce à la forte concentration de mobilier de cette période mis au jour. Ce fanum prenait place dans une cour de gravier ceinte d’un fossé et délimitée par une palissade.
Au début du IIe s. ap. J.-C., un programme de reconstruction est mis en œuvre. Les structures antérieures sont alors arasées pour laisser place à un temple à podium placé au centre d’une cour fermée par des portiques. Ce sanctuaire impérial est le principal lieu sacré de la Cité des Aulerques Cénomans. On perçoit une baisse de sa fréquentation à la fin du IIIe s. ap. J.-C.. Puis vient l’abandon entre 330 et 350 ap. J.-C.